Vos données Facebook au frigo ?

Combien de photos avez-vous déjà téléchargées et vues sur Facebook ? Des dizaines, des centaines ? Mais saviez-vous que près de 85% du trafic sur le site est centré sur seulement 8% des milliards d’images qui sont stockées sur les serveurs du géant du web ?

Iron-Mountain

Afin de réduire ses coûts de stockage et d’accueillir de manière plus efficace les fichiers les moins vus du réseau, Facebook est en train de construire une vaste « chambre froide » de presque 1,500 m2 en Oregon. Ce centre de données est conçu pour archiver tous les messages, photos et autres publications que son milliard d’utilisateurs ne consulte que rarement.

La société veut ainsi réduire ses coûts énergétiques en ne gardant que les données les plus demandées et populaires dans un datacenter « rapide » avec des serveurs allumés en permanence, tandis que le reste sera stocké sur des serveurs plus lents. Mais d’après un porte-parole de Facebook, l’utilisateur ne se rendra même pas compte de cette nouvelle répartition car le temps d’attente ne sera que de quelques millisecondes ou secondes.

La nouvelle chambre froide viendra s’ajouter à deux centres de données déjà implantés en Oregon. Chacun d’entre eux peut stocker un exaoctet de données, soit l’équivalent de 250 millions de DVD remplis d’informations !

Il y aura plus de disques durs connectés à chaque serveur dans le nouveau centre, ce qui signifie qu’une photo prendra légèrement plus de temps à apparaitre, et les ordinateurs passeront en mode veille lorsque personne ne cherche à accéder aux publications de Facebook qu’ils contiennent. Ces deux mesures permettront à la société de doubler ou tripler ses économies d’énergie : en effet, les serveurs consomment beaucoup d’électricité lorsqu’ils transmettent leurs données. De plus, lorsqu’ils sont toujours allumés, ils génèrent de la chaleur et ont donc besoin d’être refroidis, ce qui coûte cher. Les mises en veille allègeront considérablement les coûts d’entretien de Facebook.

Le réseau social a déclaré que ses membres téléchargent en moyenne 300 millions de photos par jour. Ces dernières années, le chiffre a augmenté rapidement avec l’engouement pour les smartphones. Plus que les fichiers vidéo, les images présentent de loin le plus grand défi d’archivage de documents pour Facebook.

En plus des nouvelles installations en Oregon, Facebook est en train de construire son premier centre de données en dehors des États-Unis, juste au sud du cercle polaire arctique en Suède. La société va profiter des températures glaciales pour réduire le coût de maintien au froid des serveurs. Elle a récemment affirmé qu’elle continuerait à investir massivement dans ce genre d’infrastructures tout au long de 2013.

Vous aimerez aussi...

9 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*