Wiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiizzzzzzzz prout

teq Je dédicace ce billet à mon ami kelus

Le magazine Annals of Impropable Research (Les annales de la recherche improbable) a décerné, jeudi, les ig nobels – sorte d’anti nobel – à l’université de Cambridge.

Le prix « Dynamique des fluides », a été remis à Victor Benno Meyer-Rochow, de l’université internationale de Brême, en Allemagne, et de l’université finlandaise d’Oulu, ainsi qu’à Jozsef Gal, de l’université hongroise de Lorond Eotvos, pour leur étude de la « Pression produite par les pingouins lorsqu’ils défèquent – Calculs de la défécation aviaire », publiée en 2003 dans le journal Polar Biology.

La base de leurs travaux provient du fait qu’un pinguoin propulse sa crotte à plus de 40 cm de son nid pour ne pas le salir. Le pinguouin étant d’un naturel timide, les chercheurs ont dû s’armer d’un matériel high-tech d’optique pour observer leurs sujets.

Il ressort de ces difficiles recherches l’équation <Ps + Po = Pa + Pb + Po’> ou « P » représente la pression. Mine de rien, cela correspond à une poussée de 600 hectopascals (huit fois celle de l’homme (même après une soirée arrosée-épicée (faut dire qu’une pression identique chez l’homme nécessiterait de la part de mes amis Jacob & Delafon la mise au point d’un nouveau brevet de résistance de la faïence))) nécessaire à un jet de 40 cm.

Je vous remercie de m’avoir lu jusqu’au bout. Pour rester dans le sujet, et comme je vous sais passionnés par le sujet, mon prochain billet sera consacré au trou du cul.

Tadpu

Amatrice éclairée de nouvelles technologies. J'espère que mes quelques articles vous distrairont et vous éclaireront. Rédactrice de tadpu.com

1 réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*